Vous êtes en 3e, vous hésitez entre CAP ou un bac ?

Les experts de l'APECITA vous conseillent

Glossaire

(*) Les élèves qui s'engagent dans la préparation d'un bac professionnel ont la possibilité d'obtenir le BEPA en fin de de première professionnelle

CAPa : Certificat d’aptitude professionnelle agricole
Le CAP agricole est accessible après la classe de 3ème et dure 2 ans. Il permet l'entrée dans la vie professionnelle comme "ouvrier qualifié des entreprises agricoles et para-agricoles". Après un CAP agricole, il est possible de poursuivre ses études en intégrant une classe de première bac professionnel.

BPA : brevet professionnel agricole

Le BPA est délivré par la voie de l'apprentissage ou en formation continue. Il permet l'entrée dans la vie professionnelle comme ouvrier qualifié dans le domaine agricole et para-agricole.

Bac professionnel
Le baccalauréat professionnel dure 3 ans après une classe de 3ème ou 2 ans après un CAP agricole. Ce diplôme vise à former des "ouvriers, des employés hautement qualifiés".
Après le bac professionnel – et sous réserve d’avoir un bon niveau – il est possible d’intégrer un BUT, un BTS, un BTS agricole et de poursuivre par une licence professionnelle. Vous pouvez également vous spécialiser en choisissant, par exemple, un certificat de spécialisation ou une mention complémentaire.

Bac technologique
Le bac technologique de l'enseignement agricole se prépare en deux ans,  après une seconde générale et technologique.
Il existe huit séries technologiques. Dans l’enseignement agricole, il s’agit du « bac STAV » (sciences et technologies de l’agronomie et du vivant).
Le bac technologique privilégie la notion de projet, à une certaine mise en pratique et aux stages d’initiation en milieu professionnel.
Sa vocation est la poursuite d’études :

  • Cycle court : BTS, BTSA puis, éventuellement, licence professionnelle, BUT
  • Cycle long : écoles d’ingénieurs, études universitaires scientifiques

Bac général spécialités : Biologie-écologie / Physique-chimie / Mathématiques

Il remplace le bac S (2021)

Dans l’enseignement agricole, il s’agit du « bac général spécialités : Biologie-écologie / Physique-chimie / Mathématiques ». En effet, trois enseignements de spécialité sont suivis en classe de première : Biologie-écologie, Mathématiques et Physique-Chimie. En classe de terminale, l'élève choisit deux enseignements de spécialité parmi les trois suivis en première.
Sa vocation est la poursuite d’études :

  • Cycle court : BTS, BTSA puis, éventuellement, licence professionnelle, BUT
  • Cycle long : écoles d’ingénieurs, études universitaires scientifiques

Réforme du bac général (2021)

Pierre-Yves Granata, proviseur-adjoint de l’Eplefpa Les Sillons de Haute-Alsace, lycée agricole et viticole de Rouffach

« Dans le cadre de la réforme du Bac, notre établissement propose aux jeunes de première plusieurs spécialités dont celle en biologieécologie, spécifique à l’enseignement agricole. Elle permet aux élèves d’acquérir des connaissances autour de deux grands enjeux contemporains : l’écologie (fonctionnement des écosystèmes, biodiversité…), et la santé (fonctionnement du corps humain, alimentation, sport…). Grâce à cette spécialité, complétée par celles en mathématiques et en physique-chimie, les étudiants pourront poursuivre leurs études aussi bien dans les domaines de la biologie, de l’agronomie… que dans ceux de la santé et du sport. Il faut préciser que nous ne nous adressons pas seulement aux élèves qui ont réalisé leur seconde dans un lycée agricole. Les étudiants de l’Éducation nationale sont aussi les bienvenus ! Ils sont d’ailleurs souvent très heureux de découvrir des établissements à taille humaine (habituellement, les effectifs tournent autour de 200 élèves), avec des classes moins surchargées, ce qui permet d’envisager beaucoup plus de sorties de terrain, de TP… Nos établissements ont en effet la chance d’être situés en zones rurales ou périurbaines, avec des environnements propices aux travaux sur le terrain. Nous pouvons aussi nous appuyer sur les exploitations agricoles adossées à nos établissements. La mise en pratique est essentielle, notamment quand on aborde les sujets liés à l’écologie ! Toutes ces conditions font que nous connaissons chacun de nos élèves et que nous pouvons donc mieux individualiser leur parcours de formation. Notre objectif est qu’ils se sentent bien dans leur lycée et qu’ils s’y épanouissent. Aussi, de nombreux clubs et associations leur permettent de s’investir dans leur établissement. C’est important pour les nombreux élèves internes qui passent toute leur semaine au sein de l’établissement. »

BP : brevet professionnel

Le BP est délivré par la voie de l'apprentissage ou en formation continue. Il atteste d'une haute qualification ouvrière. Souvent préalable à un projet de création d'entreprise, il comprend l'enseignement des techniques de gestion.

BP JEPS : Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport

Le BP JEPS atteste de la possession des compétences professionnelles indispensables à l’exercice du métier d’animateur dans le champ de la spécialité obtenue.