RESPONSABLE RÉGIONAL DES VENTES F/H

Responsable Régional des ventes F/H

On compte sur elle/lui

  • Participer à l’élaboration et à la mise en œuvre de la politique commercial
  • Piloter, coordonner et suivre l’équipe commerciale
  • Assurer une veille concurrentielle
  • Développer les ventes sur sa zone géographique
  • Prospecter et gérer les clients importants
  • Représenter l’entreprise lors de Salons ou de démonstrations
  • Être le relais de l’information entre la direction et le terrain
  • Former et faire évoluer son équipe commerciale

Son profil

  • Goût du challenge
  • Capacité de management
  • Sens du résultat
  • Pédagogue
  • Capacité d’écoute
  • Connaissances techniques en lien avec les produits ou les services vendus (agronomie, productions animales, cultures spécialisées, agroéquipement,
  • agroalimentaire…)
  • Dynamique, entreprenant
  • Sens du travail en équipe
  • Aptitude à la négociation
  • Bonne connaissance du milieu agricole ou agroalimentaire
  • Capacité à collecter et à reporter l’information

Les formations possibles

  • Bac+2 minimum : BTSA, DUT/BUT, bachelor en agronomie ou en agroalimentaire
  • Licence pro (commerce option agrofourniture ou agroalimentaire…)
  • Ingénieur agri/agro
  • Responsable en commerce et gestion pour l’agriculture et l’agroalimentaire – Agricadre

N.B : le Certiphyto mise en vente de produits phytopharmaceutiques est obligatoire pour des postes en lien avec la vente de produits phytosanitaires

Où exercer ?

Dans une coopérative agricole ou viticole, un négoce, chez un fabricant d’alimentation animale, d’intrants (fertilisants, supports de culture…), chez un constructeur de machines agricoles, dans une industrie agroalimentaire, dans un important domaine viticole…

Ses perspectives d'évolution

Évoluer vers des postes à plus larges responsabilités, en tant que directeur régional ou national des ventes.
N.B. : le métier de responsable régional des ventes est souvent accessible après une première expérience de technico-commercial.

Quelle rémunération ?

La rémunération comporte habituellement un salaire fixe mais aussi des primes en fonction des objectifs à atteindre. À partir de 30 K€ pour les profils débutants, la rémunération peut facilement dépasser les 40 K€ voire les 50 K€ pour des profils plus expérimentés.

Clément Deleye, responsable commercial chez Vaesken
PROPOSER UNE OFFRE INNOVANTE ET CRÉATRICE DE VALEUR AJOUTÉE

Depuis février dernier, Clément Deleye est responsable commercial chez Vaesken. Auparavant, il a occupé différents postes chez Tereos : il a débuté en apprentissage lors de son parcours à l’Isa de Lille en tant que responsable de secteur, puis a accédé au poste de responsable du service agricole. Il manageait une équipe initialement composée de quinze personnes, qui pouvait atteindre quarante personnes lors des pics d’activité. Désormais chez Vaesken, il gère une équipe de seize technico-commerciaux (TC). L’une de ses missions concerne les achats et l’approvisionnement des intrants. Il définit la gamme en partenariat avec les TC afin de répondre aux besoins des clients, et il fixe les prix. Il détermine les axes stratégiques pour développer des services et des produits, comme le déploiement des produits de biocontrôle et des biostimulants, des stations météo connectées, des outils de gestion d’exploitation numérique. « La prise de participation d’Arvesta au sein de Vaesken permet de nouvelles pistes de diversification et d’exclusivité pour les clients, comme des contrats de filières, qui sont également créatrices de valeur ajoutée pour le client et pour l’entreprise », évoque Clément Deleye. Par exemple, des contrats de semences de graminées pour la multiplication seront proposés à l’automne à leurs clients. Cela est possible grâce à la société Pregras détenue par Arvesta.
Une autre de ses missions est l’animation. L’équipe commerciale est découpée en trois zones : Flandre maritime, Flandre intérieure et le Boulonnais, où les attentes et les profils des agriculteurs sont différents. Il s’occupe de l’animation commerciale (partage des données, évolution des chiffres d’affaires, pilotage individuel et/ou collectif des TC), et organise des réunions ainsi que des tours de plaine pour les agriculteurs. Ce qu’il préfère, c’est de proposer une offre innovante aux agriculteurs afin de répondre à leurs attentes et à celles du marché. La tendance est à la baisse pour l’utilisation des produits phyto, avec le déploiement de solutions alternatives. « Nous devons être proactifs et être reconnus pour cette nouvelle expertise », précise Clément Deleye. Il s’appuie sur Nord Négoce, structure qui mutualise les achats, la mise en marché et le service technique. En plus de maîtriser les tableaux Excel, il doit également être disponible et présent pour son équipe. Sa priorité est d’être réactif aux demandes des clients.

Étienne Bracquart, directeur général de Vaesken
« ÊTRE PRAGMATIQUE, RÉACTIF ET VISIONNAIRE »

Vaesken a recruté en février dernier un responsable commercial appro afin d’anticiper le départ en retraite de la personne à ce poste. Étienne Bracquart, directeur général de Vaesken, revient sur les compétences et les qualités recherchées lors de ce recrutement.« Le responsable commercial a une fonction majeure dans notre négoce, introduit Étienne Bracquart, directeur général de Vaesken. L’essence même du négoce est le commerce et la logistique. Nous recherchions avant tout une compétence managériale : être inspirant pour l’équipe, être porteur et emmener l’équipe. Puis nous souhaitions une personne avec une bonne connaissance du marché de l’appro. Dans notre entreprise, le responsable commercial a aussi la casquette de chef marché où il identifie, avec ses équipes, les besoins clients, il construit l’offre, il met en place la politique tarifaire. Il doit également être visionnaire sur l’évolution du secteur afin d’anticiper les changements : sur le numérique, sur les évolutions techniques… Tout en étant réactif. Si je résume : il doit avoir les yeux de demain et être dans le quotidien. Le responsable commercial contribue à construire la feuille de route de Vaesken. Il est le bras opérationnel actif avec des objectifs à atteindre. »

Stéphanie Bot, Tribune Verte n°2965
Crédit photo : ALEXDNDZ/ADOBE STOCK