Le bilan professionnel : un outil pour construire son projet professionnel

Vous recherchez un emploi? Vous souhaitez évoluer, vous reconvertir, mais vous ne savez pas dans quelle voie aller, ni comment orienter vos recherches? Le bilan professionnel, service proposé par l’APECITA, peut vous aider...

Tout au long de l’année, l’APECITA propose différents services à destination des personnes qui souhaitent être accompagnées dans leur recherche d’emploi ou dans leur évolution professionnelle. Parmi ces services, le bilan professionnel permet de faire le point sur sa situation professionnelle, ainsi que sur ses aptitudes et motivations. «Il s’agit d’une parenthèse au cours d’une carrière, qui peut aider à définir un projet professionnel, à envisager une reconversion, à se projeter sur un poste à responsabilités, à clarifier un projet de formation, ou encore à identifier les entreprises pour lesquelles il est possible de se positionner. L’objectif est de mieux se connaître, d’évaluer ses compétences, ses capacités, pour identifier les pistes professionnelles qui correspondent le mieux et pour mettre en œuvre un projet professionnel», explique Évelyne Romain, conseillère emploi et recrutement pour l’APECITA de Lorraine Champagne-Ardenne.

Un accompagnement dans la durée

Le bilan professionnel est un service gratuit, financé par le groupe de protection sociale complémentaire Agrica. Il s’adresse aux demandeurs d’emploi, inscrits ou non à l’APECITA, ayant cotisé auprès du groupe lors de leur dernier emploi. «Pour en bénéficier, la démarche la plus simple est de contacter directement l’APECITA, de prendre rendez-vous et de rencontrer un conseiller. Le service peut aussi être proposé par un conseiller lors du premier contact avec la personne inscrite à l’association», précise Évelyne Romain.
Le bilan professionnel, d’une durée de douze à vingt-quatre heures maximum, se déroule en moyenne sur trois mois, à raison de six entretiens en face-à-face, ou à distance par visioconférence. Il comprend une première phase qui évalue les attentes et les besoins du bénéficiaire, lui présente la démarche et l’informe sur son déroulement et son contenu. «Ensuite, le bilan est adapté en fonction des besoins, indique Évelyne Romain. Par le diagnostic de la situation du bénéficiaire, le consultant APECITA propose un accompagnement pour définir sa personnalité, ses compétences, ses centres d’intérêt et ses motivations. Il identifie ses priorités de vie et les opportunités de marché, afin d’explorer des pistes professionnelles et de s’assurer que celles-ci correspondent aux attentes des entreprises. Le conseiller peut aussi aider la personne à définir un plan d’action pour mettre en œuvre un projet professionnel et l’accompagner dans l’élaboration des outils de recherche (CV, lettre de motivation, entreprises cibles...) et l’orienter vers d’autres structures et sites Internet d’emploi. »
À l’issue de cette prestation, le bénéficiaire du bilan professionnel dispose d’un plan d’action personnalisé pour poursuivre sa recherche en toute autonomie. Un suivi du projet peut avoir lieu quelques semaines après la fin du bilan.

Danielle Bodiou, Tribune Verte n° 2974

Isabelle Saffroy : « J’ai repris confiance et conscience de mes compétences »

«Licenciée après vingt-cinq ans d’activité exercée en tant que responsable qualité et communication au sein d’une coopérative agricole, je ne pensais pas retrouver, à 48 ans, un emploi qui corresponde à mes compétences en agriculture, et situé sur le même territoire de proximité. Je me suis donc lancée dans une reconversion professionnelle. J’ai entamé une formation de naturopathe, tout en continuant de consulter les annonces de l’Apecita, dans l’espoir de décrocher un poste à temps partiel pour pouvoir vivre décemment et développer mon cabinet de naturopathie en parallèle. L’association m’a finalement proposé un bilan professionnel dont les objectifs étaient de faire le point sur ma carrière, sur mes aptitudes, et de m’aider à définir un projet professionnel. La démarche comprend une série d’échanges, de tests et d’exercices qui ont permis de définir mes attentes par rapport à un futur emploi et de mettre en évidence mes points forts et points faibles. Grâce à un exercice en particulier, j’ai eu un déclic. J’ai compris que je pouvais trouver une voie qui corresponde à mon projet et que le savoir-faire acquis au cours de ma carrière pouvait être valorisé dans d’autres métiers. Le bilan professionnel a ainsi levé mes doutes sur mes capacités à continuer à travailler dans le milieu agricole, et m’a aidé à reprendre confiance en moi et en mes compétences. À la fin de la démarche, j’ai décroché un poste de chargée de développement de la formation continue dans un lycée agricole, en CDD, avec un mi-temps qui me convient parfaitement pour exercer en parallèle le métier de naturopathe.»