Appli CPF

L’application Compte personnel de formation (CPF) s’enrichit de nouvelles fonctionnalités, en cours de déploiement. Elles permettront de signaler les abondements possibles de financement, par des acteurs publics ou employeurs, pour certaines formations ciblées. Les parcours de formations promus dans le cadre des mesures pour faire face à la crise seront ainsi mis en valeur, dont ceux financés par le plan #France Relance.

L’application CPF, lancée en novembre 2019, poursuit sa montée en charge. Elle déploie de nouveaux services donnant accès à de potentiels financements complémentaires, en plus de la somme créditée sur son compte individuel.

Pour rappel, les 38 millions d’actifs en France disposent d’un CPF, quel que soit leur statut, dès l’âge de 16 ans (ou 15 ans pour les jeunes en contrat d’apprentissage). Le compte ne commence à être crédité qu’à partir du moment de l’entrée dans la vie active. Pour connaître le montant personnel de son compte, il suffit de s’inscrire sur le site www.moncompteformation.gouv.fr/.

Des parcours de formation ciblés
Dans le cadre du plan #France Relance, des financements complémentaires sont prévus pour les formations à certains métiers jugés « stratégiques » : dans les secteurs du numérique, de la transition écologique ou en lien avec des projets de relocalisation industrielle. Il s’agit de couvrir le « reste à charge », lorsque le coût de la formation concernée excède le montant crédité sur le CPF. En 2021, 25 000 personnes pourront ainsi bénéficier d’en moyenne 1 000 euros de complément de prise en charge. Les formations correspondantes seront identifiées par un « Tag » sur l’application CPF.
Les parcours de formation qualifiants destinés aux jeunes, prévus par le plan « Un jeune, une solution », seront également mises en valeur sur l’application en 2021.
Pour les personnes en recherche d’emploi, Pôle emploi exploite d’ores et déjà la possibilité d’abonder des financements, en particulier pour les formations préparant à une certification professionnelle.

En fonction de son employeur, secteur d’activité, région
Un système d’abondement possible par les employeurs a été intégré à l’application en septembre 2020. 1 300 entreprises l’utilisent déjà, qui devraient être rejointes par d’autres en 2021. La Caisse des dépôts, qui gère la plateforme CPF, conduit des échanges avec des grands groupes et des branches professionnelles, afin qu’ils exploitent les possibilités de gérer leur politique d’abondement via le CPF.
Des régions pourront également choisir de s’appuyer sur l’application pour promouvoir certains parcours de formation liés aux besoins sur leurs territoires. La Région des Pays de Loire a ainsi signé une convention avec la Caisse des Dépôts pour le financement de formations longues correspondant à des priorités en termes de compétences à développer localement.

Sécurité renforcée, accès aux évaluations par des stagiaires
La sécurité de la connexion à son CPF va être renforcée, en imposant l’authentification via le service France connect lors de l’inscription à une formation. La Caisse des dépôts alerte sur des cas de fraudes, en invitant à ne pas communiquer ses identifiants et à rester vigilant face aux tentatives d’arnaques (sollicitations répétées, parrainages, offres d’emploi trompeuses).
Enfin, à compter de février 2021, les utilisateurs pourront consulter les évaluations notées déposées par de précédents stagiaires à une formation.

Source : Centre-inffo