Les experts de l'APECITA vous conseillent

De la 3ème au CAP ou BPA

De la 3ème au Bac ou BP

Du Bac au Bac+2/+3

Du Bac au Bac+5/+8

Pousuivre ses études après un Bac+2/+3

Poursuivre ses études après un Bac+5/+8

L’orientation : une course d’orientation ?

COMME DANS LE SPORT DU MÊME NOM OU PRESQUE, ICI, CHACUN CHOISIRA SON RYTHME, SES BALISES ET SES OBJECTIFS INTERMÉDIAIRES AFIN D’ATTEINDRE SON BUT.

La différence étant que parfois ce but ne sera pas tout à fait ou pas du tout celui que l’on s’était fixé au départ. Les balises sont, en ce qui concerne l’orientation, à rechercher d’abord dans le passé grâce à une introspection. En effet, ce que vous aimez, vos talents, vos motivations et centres d’intérêt ont très probablement déjà émergé à un moment ou à un autre.

CONCRÈTEMENT, PAR QUOI COMMENCER ? TOUT SIMPLEMENT PAR UN AUTO-QUESTIONNEMENT, COMME CELUI-CI :


Qui suis-je ?
- Ai-je besoin de défis, de stimulations ?
- Ai-je besoin de voir le résultat concret de ce que j’entreprends ?
- Ai-je besoin de travailler en lien avec d’autres personnes ?
- Une activité routinière me dérange-t-elle ?
- Est-ce que je souhaite un travail qui ait du sens ? au bénéfice des gens ?
- Ou encore un travail très rémunérateur ?


Quels sont mes talents ?
- L’habileté manuelle ?
- La rencontre des gens ?
- Le goût pour les situations qui peuvent paraître stressantes à d’autres ?
- L’organisation d’activités ?
- Le débat contradictoire avec d’autres personnes ?


Quelles sont les activités que j’apprécie ?
- Fabriquer et construire des choses concrètes ?
- Observer, évaluer, résoudre des problèmes ?
- Prendre des responsabilités, entraîner les autres ?
- Imaginer, créer ou concevoir ?
- Rendre service, accompagner, conseiller ?
- Appliquer et faire respecter les règles, les procédures, les modes d’emploi ?


Dans quel milieu et contexte de travail est-ce que j’aimerais évoluer ?
- À l’intérieur ? dans un bureau ? dans un atelier ?
- À l’extérieur ? auprès de la nature ?
- Avec utilisation d’outils ou de matériels/machines ? De nouvelles technologies ?
- Dans une petite structure ? une administration ?
- Dans un contexte international, en France ou à l’étranger ?
- Créer mon entreprise, ma start-up ? Devenir chef d’entreprise ?


Qu’est-ce que j’aime découvrir et apprendre ?
- Les sciences du vivant ?
- Les techniques industrielles ?
- Les nouvelles technologies ?
- La gestion de projets ?

 

 

 

Parallèlement à cette première étape, un questionnement des personnes qui vous entourent et que vous côtoyez pourrait, par effet miroir, vous renvoyer des éléments com¬plémentaires déterminants.

PUIS, EN BON EXPLORATEUR, IL CONVIENT ENSUITE DE DÉCOUVRIR TOUTES LES POSSIBILITÉS QU’OFFRE LE MONDE DU TRAVAIL.

Là encore, très concrètement, des démarches sont à réa¬liser. S’informer très largement sur les métiers, explorer tout ce qui existe par tous les moyens qui sont à votre disposition, et ils sont nombreux ! Ne pas se donner de limites dans cette phase, oser « creuser » en sortant du cadre ! Questionner sans se laisser enfermer. Tel est l’état d’esprit conseillé pour se donner la possibilité de découvrir ou de mieux connaître tous les métiers susceptibles de vous correspondre !

IL EST ESSENTIEL ÉGALEMENT DE DÉCOUVRIR VOS MOTIVATIONS.

Commencer par se renseigner autour de soi : quelles sont les professions exercées par les membres de votre famille ? Vos amis ? Vos voisins ? Quels ont été leurs parcours ? Leurs cheminements d’orientation et de choix professionnels ?
Les échanges avec d’autres personnes, enseignants et conseillers spécialisés ainsi que les entretiens avec des professionnels, des experts métiers ou filières sont indis¬pensables. Le passage de tests psychologiques spécifiques et de questionnaires (quiz) va aussi vous permettre de mieux vous connaître, et qui sait, de dégager une ou plusieurs pistes en termes de métier. « Connais-toi toi-même » est une étape indispensable pour aller de l’avant.

S’INFORMER SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RESTE INDISPENSABLE…

…non pas pour forcément remettre en cause tel ou tel choix « passion » de métier, mais tout simplement pour être conscient de ce qui se passera après la formation, en termes de recherche d’emploi ! Là encore, les sources sont nombreuses et variées : organismes spécialisés, comme l’APECITA, fédérations professionnelles, sites spécifiques, forums métiers…

CHOISIR UN MÉTIER ? CHOISIR UN SECTEUR D’ACTIVITÉ ? CHOISIR UNE FORMATION ?

Votre objectif consiste à mettre en accord votre projet, vos capacités, vos potentialités, vos aspirations, vos va¬leurs et vos intérêts professionnels.

PUIS, VIENT LE TEMPS DE DÉFINIR LA TRAJECTOIRE.

C’est-à-dire le ou les chemins qui vont vous permettre d’atteindre le but fixé :
Quelle(s) formation(s) ? études courtes ou longues ?
Avez-vous pu discerner les passerelles possibles ? À quel(s) niveau(x) ?
Choisissez-vous une formule plus proche des entre¬prises ? (Alternance, apprentissage, contrat de profession¬nalisation…).
Vous pourrez aussi tenir compte d’autres critères : situation géographique des établissements de formations choisis, caractéristiques géographiques du marché de l’emploi dans le secteur visé…
L’orientation est un processus qui évolue dans le temps, plus ou moins vite, il s’agit de ne pas se fermer de porte, de ne pas s’autocensurer. Les passerelles et les change¬ments d’orientation existent et peuvent avoir leur vertu. La trajectoire choisie, et l’objectif fixé peuvent être modifiés. Mais une première orientation soigneusement réfléchie peut simplement permettre de gagner du temps.

Vous l’aurez compris, la course d’orientation dont il s’agit ici ressemble davantage à une course de fond, qui débute très tôt, et qui se poursuivra très probablement tout au long de votre vie.