Vous avez le bac, vous voulez faire des études longues

Les experts de l'APECITA vous conseillent

 

(1) Classes prépa BCPST - concours A ENV
Classes prépa TB - concours A TB ENV
Classes prépa BCPST - concours A (BIO, PC BIO, POLYTECH A BIO)
Classes prépa TB - concours A (BIO, POLYTECH TB BIO)
Classes prépa réseau polytech

Certaines de ces formations sont proposées par la voie de l’apprentissage ou de la formation continue, renseignez-vous directement auprès des écoles et des universités.

LES ECOLES ACCESSIBLES APRES UNE CLASSE PREPARATOIRE

La voie normale d’accès à certaines écoles consiste à passer, après le baccalauréat, par deux ans de classes préparatoires.

Pour consulter la liste des classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) : www.enseignementsup-recherche.gouv.fr ou http://prepas.org
Pour vous inscrire en classes prépa : www.parcoursup.fr
Pour vous inscrire aux concours : www.scei-concours.fr

Dans l’enseignement supérieur agronomique et vétérinaire, on trouve :

Pour les titulaires d'un bac général

Pour les titulaires d'un bac technologique

(1) Spécialité biochimie ou biologique
(2) Option sciences de la vie du groupe Polytech et du groupe Archimède

Ecoles vétérinaires : à la rentrée 2021, 160 places seront accessibles directement via Parcoursup. Ces étudiants suivront une année de cycle préparatoire dans les écoles vétérinaires

Réforme du bac général (2021)
Quelles spécialités choisir pour devenir vétérinaire ou ingénieur agronome ?

Les écoles nationales d’agronomie et les écoles nationales vétérinaires (1) font les recommandations suivantes aux lycéens envisageant de poursuivre leurs études dans leurs établissements.
• Pour la classe de première : le choix de la spécialité SVT ou biologie-écologie (lycées agricoles), parmi les trois à suivre en classe de première, est indispensable pour connaître les bases de la biologie. Il sera complété par les choix des mathématiques et de la physique-chimie.
• Pour la classe de terminale : le choix de la spécialité SV T ou biologie-écologie (lycées agricoles) a vocation à être maintenu parmi les deux spécialités suivies, mais des lycéens qui n’auraient pas fait le choix de maintenir cette spécialité en classe de terminale doivent pouvoir aussi être en capacité de préparer les concours d’accès aux écoles nationales d’agronomie et aux écoles nationales vétérinaires. Si les mathématiques ne sont pas choisies en spécialité en classe de terminale, l’option mathématiques, complémentaire, est vivement conseillée.
(1) Agrocampus Ouest, AgroParisTech, Agrosup Dijon, Bordeaux Sciences Agro, Ensaia
Nancy, INP-Ensat, École nationale vétérinaire d’Alfort, École nationale vétérinaire de
Toulouse, Montpellier SupAgro, Oniris, VetAgro Sup.

Pour en savoir plus : www.concours-agro-veto.net

La prépa des écoles du réseau polytech
Le Parcours des écoles d’ingénieurs Polytech (PeiP) est un cycle préparatoire qui permet d’intégrer les écoles du réseau Polytech. À l’issue des deux années, les étudiants ayant validé leur PeiP ont un accès direct, et de droit, à une école du Réseau Polytech. L’affectation dans une école s’appuie sur le souhait de l’étudiant en fonction des spécialités offertes et des places disponibles, ainsi que sur le nombre de points obtenus au concours.
Pour en savoir plus : www.polytech-reseau.org

La prépa des INP
Elle propose un cycle préparatoire de deux ans, dans six villes (Bordeaux, Grenoble, Nancy, Saint-Denis de la Réunion, Toulouse et Valence). Elle permet, à sa sortie, d’intégrer sans concours, une école d’ingénieurs du réseau INP :
Bordeaux : ENSCBP, ENSEGID, ENSTBB
Grenoble : Ense3
Nancy : ENSAIA, ENSG, ENSIC
Épinal : ENSTIB
Toulouse : INP-ENSAT, EI Purpan
Pour en savoir plus : www.la-prepa-des-inp.fr

 

 

Dilpôme d'état paysagiste (DEP)
Le diplôme d’État paysagiste dure trois ans et est accessible par :
la voie externe, pour les bacs + 2 ;
la voie interne, pour les étudiants ayant suivi un cycle préparatoire d’études en paysage (CPEP).

Ce CPEP est proposé par :
l’École nationale supérieure d’architecture et de paysage (Ensap) de Lille
l’ENP-Insa Centre-Val de Loire (École de la nature et du paysage)
l’EnsapBx (École nationale supérieure d’architecture et de paysage de Bordeaux)
l’École nationale supérieure du paysage de Versailles-Marseille (ENSP).

 

LES ECOLES ACCESSIBLES AVEC UNE PREPA INTEGREE (ACCES DIRECT)

LES QUATRE ÉCOLES PRIVÉES D’INGÉNIEURS DE France Agro3
Ingénieur pour l’alimentation, l’agriculture, l’environnement et le paysage.

  • ESA (Angers)
  • Groupe ISA (Lille)
  • EI Purpan (Toulouse)
  • isara (Lyon)

AGROCAMPUS OUEST
Ingénieur en agroalimentaire (Rennes)
Ingénieur en horticulture ou paysage (Angers)

UNILASALLE
Ingénieur en agronomie et en agro-industrie (Beauvais et Rouen)
Ingénieur alimentation et santé (Beauvais)
Ingénieur en sciences de la terre et environnement/géologie (Beauvais)
Ingénieur Sustainable Ag & Food Entrepreneurship / I-Safe (Rouen)
Ingénieur génie de l’environnement (Rennes)

INSA
Plusieurs écoles du groupe INSA proposent des formations d’ingénieurs dans les spécialités :
Biochimie et biotechnologies
Environnement et énergie

ISTOM (Angers)
Ingénieur en agro-développement international

IHEDREA (Puteaux)
Cadre juridique et de gestion de l’agriculture, de l’agroalimentaire et du développement durable

ESAJ (Paris)
Paysagiste, niveau master européen de concepteur en paysage

Réforme du bac général (2021)
Cavret, responsable pédagogique à l’Isara

« Les élèves qui souhaitent intégrer l’Isara à la rentrée 2020 devront tout d’abord s’inscrire sur Parcoursup. Ils auront alors la possibilité de postuler à une ou plusieurs écoles du réseau France Agro3 (Esa Angers, Isa Lille, Isara Lyon, Purpan Toulouse). Nous utiliserons un algorithme commun pour étudier leurs dossiers en fonction de leurs résultats et de leur fiche “avenir”, qui contient notamment les appréciations des professeurs ou l’avis du conseil de classe. Mais les résultats scolaires ne comptent que pour 60 % dans notre décision finale, l’autre part dépend de la journée candidat. Les entretiens de motivation nous permettent d’échanger avec le candidat sur son projet professionnel, de vérifier sa sensibilité à nos domaines (l’agronomie, l’alimentation, l’environnement, l’innovation…) mais aussi ce que l’on appelle les “soft skills”, c’est-à-dire sa capacité d’écoute, sa curiosité… Ces qualités sont indispensables à tout bon ingénieur ! Pour le moment, l’admission en première année est ouverte aux élèves titulaires d’un bac S, ES (spé. maths), STAV, STL et STI2D. La donne va changer avec la réforme du bac, car il n’y aura plus de filières S et ES mais des enseignements par spécialité. Pour orienter au mieux les futurs candidats, nous avons réfléchi aux profils susceptibles de réussir en première année. Il nous est apparu que les enseignements orientés “sciences” sont indispensables car ils entraînent les élèves à la réflexion scientifique. Sur les douze spécialités du nouveau bac, six sont à dominante scientifique, justement, ce qui laisse un certain choix aux élèves. Pour autant, nous conseillons très fortement d’opter pour la spécialité mathématiques, la plus porteuse de notions structurantes par rapport à des outils de raisonnement et à une posture de recherche. Elle met l’élève en mode “résolution de problème”. Enfin, si certains devaient faire, en classe de première, le choix de prendre une spécialité d’ouverture sur les trois demandées, il faudra qu’ils aient un excellent niveau dans les deux autres spécialités scientifiques. »