Vos référentes en Agroalimentaire
Brigitte DIEZ : bdiez@apecita.com
Aurélie LAGREE : alagree@apecita.com
Isabelle GUYON : iguyon@apecita.com

LIRE L'ECLAIRAGE DES REFERENTS

En tête des emplois industriels en France le secteur agroalimentaire est le 1er secteur industriel français par le chiffre d’affaires - la France dispose de la 5ème industrie agro-alimentaire mondiale. Parmi les premiers en nombre d’emplois avec près de 461 000 salariés répartis sur environ 15 000 entreprises, auxquels il faut intégrer 2,4 millions d'emplois indirects générés dans son éco-système de sous-traitants.

Ces dernières années, les acteurs du secteur ont recruté environ 70 000 personnes par an.

Il réunit 5 grandes familles de métiers :
1. R&D (ingénieur R&D, technicien de recherche…)
2. Production (conducteur de ligne, opérateur de conditionnement, responsable de production…)
3. Qualité (auditeur qualité, technicien qualité…)
4. Maintenance (technicien de maintenance, responsable travaux neufs…)
5. Commercialisation et Logistique (acheteur, chef de produit, opérateur logistique, responsable suplly chain…) sans oublier les métiers transversaux tels que les postes de direction, en comptabilité, en ressources humaines, ou en optimisation.
De fait, selon le poste occupé et les responsabilités qui s’y rattachent, l’agroalimentaire recrute des niveaux CAP à Bac+5 dont la plupart peuvent être préparés en apprentissage. À titre d’exemple, les postes en production visent tous les niveaux alors que ceux de la recherche et du développement s’adressent principalement à des niveaux Bac+2 et plus.
N’oublions pas les formations qualifiantes : certificat de qualification professionnelle (CQP), certificat de spécialisation (CS), spécialisation d’initiative locale (SIL)... Ces formations reconnues des acteurs de la branche facilitent les projets de reconversion et l’accès à l’emploi dans l’agroalimentaire.  Le site www.agrorientation.com recense toutes les formations longues ou supérieures à 350 heures.

Concrètement, les besoins changent progressivement et évoluent différemment selon la typologie des entreprises.

C’est en production que se situe la majorité des emplois – essentiellement des opérateurs et des techniciens. Les profils doivent être de plus en plus qualifiés en raison de l’automatisation croissante des procédés de fabrication et de la complexité des exigences réglementaires de sécurité alimentaire. Ainsi en maintenance sont constatés des besoins croissants pour l’entretien et la réparation des installations. Les TPE/PME demandent aux salariés d’être poly compétents, adaptables et recherchent des coordinateurs au niveau organisationnel et technique.
La majorité des structures agroalimentaires évolue dans leurs méthodologies de recrutement puisqu’outre les aspects techniques et l’agilité opérationnelle spécifique à chaque poste, les soft skills deviennent des critères à part entière du recrutement.
Ce secteur est passionnant car au contact de « matières vivantes ». L’innovation y est permanente pour répondre aux nouvelles tendances de consommation.  Les métiers très diversifiés permettent aux salariés de basculer d’un univers à un autre par le transfert de compétences dont les entreprises sont de plus en plus friandes afin d’élargir et compléter leur approche opérationnelle.

DECOUVRIR LE CAHIER EXPERT "AGROALIMENTAIRE"