Apprentissage : quoi de neuf en 2022 ?

Du CAP au titre d’ingénieur en passant par le BTS, les formations en apprentissage séduisent toujours plus de candidats. Après un nouveau record historique du nombre d’apprentis en 2021, les pouvoirs publics ont décidé de prolonger en 2022 les aides à l’embauche pour assurer le succès de la campagne de recrutement cette année.

Après une hausse de 16% en 2019, le recrutement d’apprentis a bondi de 42% en 2020 atteignant 525.600 contrats ! Un record historique égalé en 2021, le cap des 500.000 contrats signés sur les 11 premiers mois de l’année ayant déjà été franchi.

Des aides à l’embauche maintenues

Prime de 5.000 euros pour le recrutement d’un alternant mineur et de 8.000 euros pour un majeur : mises en place en juillet 2020, ces aides exceptionnelles ont fortement stimulé l'embauche d’alternants ces deux dernières années. Aussi le gouvernement a décidé de les prolonger. Les employeurs peuvent bénéficier jusqu’au 30 juin 2022 de ces "offres promotionnelles" pour recruter des jeunes en alternance.

De nombreuses formations en apprentissage sur Parcoursup

Dans l’enseignement supérieur, l’offre de formation en alternance bondit. Plus de 6.000 formations en apprentissage sont proposées aux lycéens et étudiants sur Parcoursup, soit +42% par rapport à 2020. Cette progression a stimulé la demande : 16% de candidats supplémentaires ont formulé des vœux pour ce type de formation. A noter que le nombre de candidats admis a progressé de 18 % sur un an.

De plus en plus de diplômes du supérieur ouverts à l’apprentissage

Le nombre d’alternants dans l’enseignement supérieur –323.300 en 2021– ne cesse de croître à un rythme jamais connu : +58,6% en 2020 sur un an après +13,4% 2019 ! Désormais plus d’un apprenti sur trois (35%) prépare un diplôme de niveau au moins égal à bac+2. Bien sûr, le BTS avec 30.000 apprentis supplémentaires sur un an représente le principal diplôme de l’enseignement supérieur délivré par l’alternance. Mais au niveau bac+5, près de 50.000 étudiants préparent un titre d’ingénieur (25.400) ou un master (21.500) par la voie de l’apprentissage.

Belle progression de l'apprentissage dans le secondaire

L’apprentissage après la classe de troisième reprend lui-aussi des couleurs. Dans le second degré professionnel la progression est moindre mais néanmoins nette, +11,4% d’alternants sur un an. 164.651 jeunes préparent un CAP ou une mention complémentaire et 105.444 un bac pro ou un brevet des métiers d’arts.

Tous mobilisés pour assurer le succès de la campagne 2022

Cette année, des cellules régionales interministérielles seront chargées dans les territoires d’accompagner les personnes qui souhaitent rester en apprentissage et éprouvent des difficultés à trouver un employeur. Centres de formation d’apprentis (CFA), opérateurs de compétences (OPCO) et employeurs devront satisfaire les jeunes qui ont fait des demandes de formation en alternance sur les plateformes de préinscription via Affelnet-lycée et Parcoursup dans la recherche d’un employeur. Formation longtemps dénigrée, c’est enfin la revanche de l’apprentissage !

Etienne Gless, L’Etudiant