Anaf : un éventail d’outils au service des apprentis

L’Association nationale des apprentis de France (Anaf) oeuvre depuis douze ans à la représentation, à l’accompagnement des apprentis et à la promotion de l’apprentissage.

« L’apprentissage a longtemps été considéré comme une voie de garage. Aujourd’hui, il est davantage mis en valeur, mais il reste encore beaucoup de freins pour effectuer un apprentissage dans de bonnes conditions, que ce soit au niveau de l’orientation ou pour des questions liées à la mobilité. À nous d’expliquer les différences et ce que peut apporter cette voie de formation par rapport aux formations classiques », explique Baptiste Bouyer, responsable du pôle représentation au sein de l’Association nationale des apprentis de France (www.anaf.fr).
Pour faire connaître l’apprentissage, l’Anaf s’appuie notamment sur des opérations comme le tour de France de l’apprentissage (comportant une vingtaine d’étapes dans l’Hexagone) ou le concours « Filme ton job ». Ce concours (fimetonjob.com) récompense chaque année une dizaine de lauréats. Les candidats sont invités à réaliser une vidéo de quelques minutes sur leur apprentissage. Une façon ludique de faire découvrir au plus grand nombre le quotidien des apprentis et leur métier. Les vidéos participantes à Filme ton job sont notamment utilisées en intervention en milieu scolaire pour montrer aux jeunes les tenants et les aboutissants de certains métiers. Cette année encore, une centaine d’apprentis ont participé et seront départagés fin juin par un jury.

Plateforme SOS apprentis

Pour accompagner et informer, l’Anaf a également mis en place plusieurs outils, dont la plateforme SOS apprentis, créée en 2017. Pensée comme une plateforme d’aide, elle permet également de centraliser de l’information. Ce tchat en ligne offre de répondre rapidement à toutes les questions que se posent les apprentis et futurs apprentis, mais aussi les entreprises ou maîtres d’apprentissage. « Nous répondons nous-même, c’est une vraie personne qui tient le tchat, il ne s’agit pas d’un robot », précise Baptiste Bouyer. Plus de 10 000 jeunes et apprentis bénéficient chaque année des conseils et réponses délivrés par cet outil d’accompagnement sur des sujets variés allant des démarches à faire pour effectuer un apprentissage à « comment trouver un stage ? ».
L’an dernier, l’Anaf s’est doté d’un nouvel outil en ligne : mesaidesapprenti.fr. Il s’agit d’un simulateur d’aides, permettant d’informer les jeunes apprentis ou futurs apprentis sur leurs droits et les différentes aides possibles en fonction de multiples paramètres comme leur formation, leur âge ou leur localisation. « Le simulateur donne en quelques clics la liste des aides accessibles, notamment les aides régionales, qui ne sont pas toujours connues. Par exemple, la région Hauts-de-France a mis en place une aide à la mobilité », signale-t-il.
Autre outil, le mentorat de l’apprentissage a été mis en place en janvier dans le cadre de l’appel à projet 1 jeune 1 mentor. « Cette action a pour objectif de mettre en relation un jeune et un mentor. Au rythme de deux rencontres (en présentiel dans l’une de nos antennes ou en visioconférence) par mois pendant six mois, le jeune apprenti ou futur apprenti peut ainsi bénéficier d’une aide pour rédiger son CV, approfondir son projet professionnel, etc. » explique-t-il.
L’éventail d’outils à disposition est complété par un serious game nommé Apprentiflix : dans cet outil d’e-learning, l’utilisateur incarne un apprenti qui regarde les épisodes d’une série sur Apprentiflix. Quatre épisodes représentent les quatre modules de la formation : l’alternance, les droits, les devoirs et la posture professionnelle. Chacun s’accompagne d’un quiz. Si l’utilisateur obtient un score supérieur ou égal à 80/100 par quiz, il collecte des trophées pour terminer le serious game !

Emmanuelle Thomas, Tribune Verte n°3001

L’Anaf en chiffres

  • Association loi 1901
  • 24 600 apprentis représentés en 2021
  • 2 650 jeunes accompagnés lors d’événements et de Salons
  • 10 000 jeunes aidés par le biais de la plateforme SOS apprentis