Accompagnateur de tourisme équestre F/H

Accompagnateur de tourisme équestre F/H

On compte sur elle/lui

Organiser et encadrer des promenades et des randonnées à cheval sur des itinéraires adaptés au niveau des cavaliers parfois sur plusieurs jours
Faire découvrir aux cavaliers les lieux traversés
Assurer la sécurité des pratiquants, des équidés et des tiers
Choisir les montures en fonction du profil du cavalier
Soigner les chevaux
Préparer et régler le matériel ainsi que le harnachement

Son profil

• Goût prononcé pour la nature, les animaux et pour la vie en plein air
• Intérêt pour la flore, la faune et le patrimoine
• Excellent cavalier (galop 6)
• Sens de l’orientation et de l’organisation
• Aptitudes relationnelles et au partage de connaissances
• Bonnes connaissances en comportement équin
• Réactif
• Maîtrise des règles de sécurité
• Compétences en gestion et en animation de groupe

Les formations possibles

CQP organisateur de randonnées équestres
Titre professionnel : accompagnateur de tourisme équestre
BP JEPS spécialité éducateur sportif, mention activités équestres
Brevet de meneur accompagnateur en tourisme équestre

Où exercer ?

• Dans un club équestre, dans un centre de loisirs, un gîte équestre…

Ses perspectives d'évolution

Évoluer vers un poste de professeur d’équitation, formateur de futurs professionnels en passant les diplômes complémentaires nécessaires

Quelle rémunération ?

À partir de 18 K€.

Stéphanie Legout, accompagnatrice de tourisme équestre
« FAIRE DÉCOUVRIR LA CAMARGUE À CHEVAL »

Stéphanie Legout est accompagnatrice de tourisme équestre (ATE) depuis 2019 aux Promenades à cheval Les tamaris, structure dédiée à la balade à cheval en Camargue, un poste qu’elle occupe après un riche parcours dans l’univers du cheval. « J’ai passé un Bac pro CGEA activité équestre (option élevage) puis le brevet d’État d’éducateur sportif avant d’ouvrir un centre équestre dans la Drôme. Sept ans plus tard, j’ai passé un CAP pour me former au métier de maréchal-ferrant, métier que j’ai exercé en tant qu’artisan indépendant dans le Vaucluse. Au bout de sept années, l’épuisement physique lié à cette activité m’a incitée à me reconvertir. » Son métier d’ATE comporte diverses missions. « Mon rôle est d’accompagner le public et de lui faire découvrir, à cheval, toutes les richesses (faune, flore, traditions et coutumes…) du parc naturel de Camargue en essayant de partager ma passion. Il s’agit aussi d’organiser et d’encadrer les balades pour des groupes d’adultes ou d’enfants, de repérer les parcours en amont. Tout au long de la journée, il me faut prendre soin de la cavalerie – seller, nourrir, soigner les chevaux – et entretenir la propreté des animaux et du lieu d’accueil. » L’accompagnatrice apprécie le lien avec le public, le travail en extérieur et surtout le contact avec les animaux. « J’aime dresser, monter et m’occuper des chevaux. C’est un métier passion, qui demande une très grande disponibilité… »
Les qualités requises pour exercer ce métier d’ATE ? « L’aptitude à travailler au contact du public est primordiale dans ce métier qui inclut de nombreux échanges avec les cavaliers : il faut être accueillant, savoir communiquer et animer un groupe, être capable de répondre à ses besoins. Ayant affaire à toutes sortes de publics, et en particulier de débutants (80 % de la clientèle), il faut aussi savoir mettre en confiance. »

 

Jean-Marie Reissi, responsable des Promenades à cheval Les tamaris (13)
« L’ACCOMPAGNATEUR EST AU COEUR DE L’ACTIVITÉ »

Située près des Saintes-Maries-de-la-Mer (Bouches-du-Rhône), Les Promenades à cheval Les tamaris est une structure dédiée à la balade à cheval pour tous niveaux dans les espaces naturels de Camargue, encadrée par des accompagnateurs de tourisme équestre certifiés. « Les promenades et randonnées visent à faire découvrir notre passion du cheval ainsi que la nature fragile et préservée de notre région. Elles sont proposées tous les jours de mi-février à mi-octobre à des groupes de dix personnes, avec plusieurs circuits au choix : 1 heure (au pas), 1 h 30 (au trot) ou sur une demi-journée pour les plus expérimentés. Nous travaillons avec 30 chevaux de Camargue, classés double poney. Dotés de gros sabots, ils passent sans difficulté dans les marais. »
La structure compte, en saison, six salariés : un palefrenier et cinq guides certifiés accompagnateurs de tourisme équestre, un titre délivré par la Fédération française d’équitation qui certifie la capacité à préparer et à conduire promenades et randonnées équestres en autonomie. « L’accompagnateur a une grande importance puisqu’il est au cœur de notre activité. Son rôle est d’organiser et d’encadrer des balades à cheval pour des groupes d’adultes ou d’enfants, de présenter au public les particularités géographiques, historiques et culturelles des lieux. Il est aussi responsable du repérage du parcours, de la sécurité des cavaliers et de la préparation des chevaux pour la randonnée. »
Pour ce poste, la structure recrute des personnes dotées du brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (BP JEPS) ou du certificat de qualification professionnelle animateur soigneur assistant (CQP ASA) mention tourisme équestre. « En plus du savoir-faire, j’exige chez les candidats des qualités de savoir être : le sens du relationnel, la ponctualité, le sens de l’organisation, des responsabilités et de la rigueur. »

Danielle Bodiou, Tribune Verte N°2969
Crédit photo : GOOD STUDIO / ADOBE STOCK