Vos référents en Grandes cultures :
Emanuelle BERGOEND : ebergoend@apecita.com
Marie-Pierre MOUROCQ-MARIE : caen@apecita.com

 

Les grandes cultures: une filière en constante évolution

"On retrouve en production des postes de responsable d’exploitation agricole, de salarié agricole, de chef de culture, chef de silo, mais également des postes de conducteur d’engin ou de mécanicien en exploitation agricole... Dans une filière en constante évolution, on remarque que ces métiers tendent aussi à évoluer vers plus de qualifications. Aujourd’hui, le niveau bac à bac+2 est souvent recherché, jusqu’à un niveau ingénieur pour des postes d’encadrement dans de grandes exploitations.

Dans le secteur de la recherche et du développement, on peut citer les postes de sélectionneur, de technicien expérimentation grandes cultures... Les titulaires de BTS et de licences professionnelles spécialisées restent très prisés par les entreprises. Sans oublier le niveau bac + 5 pour des postes d’ingénieur d’expérimentation.

En matière de conseil, on trouve des postes d’agent relation culture, de conseiller spécialisé en agronomie grandes cultures, ou de conseiller économique. Le niveau ingénieur-master est souvent recherché, non seulement en raison du développement technique de la filière mais aussi pour pouvoir accompagner efficacement des producteurs de mieux en mieux formés. Enfin, les métiers de la commercialisation offrent des postes de technico-commercial ou de cadre commercial sédentaire, de responsable de secteur... souvent recrutés à bac + 2, bac + 3… "

Lire l'article complet

 

Les grandes cultures: une filière qui ne cesse d'innover

"La filière propose une offre de formations variée, accessible par la voie initiale ou par alternance, sur des formations diplômantes de niveau CAPA à ingénieur/ master et des formations qualifiantes.
Le bac + 2 est le niveau de formation le plus demandé dans les offres d’emploi diffusées par l’Apecita, même si le niveau de formation reste très lié au métier occupé. Pour les postes en production (ouvrier ou saisonnier par exemple), l’expérience peut compenser un niveau de formation moindre. Toutefois, pour les postes d’encadrement en exploitation grandes cultures, et suivant la taille de l’entreprise, il est plutôt demandé un bac + 2 voire un niveau ingénieur.
Dans les fonctions de recherche et développement, le BTSA agronomie et les licences professionnelles spécialisées restent très prisés par les entreprises.
Le développement technique de la filière a également accru les niveaux de formation attendus pour les postes en conseil où le recrutement s’effectue beaucoup sur des niveaux ingénieur et master. Enfin, pour les postes de technico-commerciaux grandes cultures, une formation en productions végétales reste indispensable. La compétence commerciale peut s’acquérir sur le terrain, si la personne dispose d’une aptitude à la négociation et un bon sens du relationnel..."

Lire l'article complet

 

Tendances de l'emploi en grandes cultures (édition 2017)

Les tendances de l'emploi en grandes cultures