Votre référente en Forêt
Irène TROUSLARD : orleans@apecita.com

LIRE L'ECLAIRAGE DES REFERENTS

De la récolte du bois à sa transformation, la filière forêt-bois est riche d'une diversité de métiers présents sur l'ensemble du territoire. Elle représente de nombreux marchés : l'exploitation forestière, le travail du bois, les biens de consommations et le bois énergie. A noter que de nouveaux besoins émergent face aux changements climatiques, comme la substitution du carbone fossile. Au total, le secteur compte 440 000 emplois (directs ou indirects) pour 60 milliards de chiffre d'affaires, et recrute du CAPA au Bac+5.

Une filière majeure...

Avec 16,5 millions d’hectares de forêts, la France est le troisième pays forestier de l’Union Européenne. Répartie sur l’ensemble du territoire, la filière forêt-bois regroupe près de 60 000 entreprises et représente pas moins de 425 000 personnes. Les perspectives de carrière y sont nombreuses, à tous niveaux d'étude.

…aux débouchés variés...

Cette filière regroupe différents acteurs. En premier lieu, nous retrouvons ceux qui gèrent, entretiennent et mettent en valeur la forêt. On parle alors des métiers de la sylviculture. Viennent ensuite ceux qui l'exploitent, s'occupent de l'abatage des arbres pour alimenter les entreprises de transformation. Les 36 millions de mètres cubes récoltés servent ensuite pour la fabrication de contreplaqués, de pâte à papier ou encore pour produire de l'énergie.

…et qui nécessitent des compétences affutées.

Profitant d'un véritable engouement pour ce matériau noble, naturel et écologique, la filière recherche de nouveaux talents passionnés par cette matière vivante. Le secteur est en pointe sur les évolutions technologiques et innove pour améliorer les conditions de travail : systèmes d'informations géographiques en forêt, machines à commandes numériques, logiciels de conception assistés par ordinateur... De nouveaux marchés émergent aussi dans le domaine de la chimie verte, des matériaux composites, de la cellulose...
Le secteur, composé à 80% de TPE de moins de 10 salariés, propose des postes du CAP agricole au Bac+5. L'autonomie et la polyvalence sont fortement appréciées, et les possibilités de se mettre à son compte facilitées.