Télécharger la fiche métier (pdf)

Témoignages

  • Cécile Claveirole

Comment êtes-vous devenue journaliste ?

Après une formation de BTS en horticulture, j’ai commencé ma carrière comme journaliste dans un hebdomadaire national sur l’horticulture. Puis après être devenue ingénieur agricole par la formation continue, j’ai travaillé plusieurs années dans des organisations agricoles. Je suis ensuite revenue au journalisme, mais cette fois en indépendante.

Comment s’organise votre métier ?

L’objectif est d’établir une relation régulière avec la presse nationale et locale pour laquelle j’écris des articles. Je propose également mes services de rédactrice à des magazines ou des lettres d’information de collectivités. C’est un métier qui permet d’aller à la rencontre des gens et d’avoir une ouverture vers l’extérieur. Je m’y sens moins « enfermée » que dans une entreprise ou une institution. Ma volonté est également de m’orienter vers la presse grand public pour ne pas me cantonner aux questions agricoles.

Quelles sont les compétences et les qualités requises ?

La plupart des journalistes de la presse professionnelle agricole ont une formation agricole complétée par une formation journalistique. Il faut bien sûr aimer écrire, mais également être à l’écoute des autres pour transmettre ce qu’ils ont à nous dire. Le journaliste est quelqu’un qui crée du lien mais donne aussi à réfléchir. Cela nécessite de la curiosité et de l’ouverture d’esprit.

Cécile Claveirole Journaliste agricole dans le Jura

Formation

Mission, activité du métier

Conditions d'exercice

Compétences et qualités

Perspectives d'évolution

emploi cible

Offres de formation

Offres d'emploi