Viticulture connectée : Le mas numérique multiplie ses ressources pédagogiques

Parmi les nouveautés du Mas numérique, dispositif porté par Montpellier SupAgro, figurent des vidéos pédagogiques sur lesquelles peuvent s’appuyer les enseignants pour leur formation.

Initié en 2016, le Mas numérique est un site de démonstration de technologies numériques innovantes destinées à la viticulture. Installé au domaine du Chapitre de Montpellier SupAgro à Villeneuve-lès-Maguelone (Hérault), il réunit, sur une exploitation viticole en production, diverses solutions numériques commercialisées par 17 entreprises¹ partenaires du projet. Le Mas numérique est ainsi devenu un outil pédagogique destiné aux élèves et aux étudiants, mais aussi aux professionnels. Fort de son succès (1 400 visiteurs, dont 900 professionnels et 400 étudiants), le dispositif se dote aujourd’hui d’atouts inédits. De nouvelles entreprises ont rejoint celles déjà partenaires et apportent un savoir-faire sur l’agencement des données numériques du vignoble (Fruition sciences), sur la gestion de maintenance des machines (Samsy), ou encore sur la sécurité des données (Orange). La création d’un comité filière a pour missions de fédérer les professionnels de la viticulture autour des bilans de campagne réalisés sur l’exploitation du domaine du Chapitre, et de partager l’utilisation qui est faite des technologies pour les prises de décision, pour les interventions et lors des vendanges. Le centre de ressources pédagogiques en ligne, nommé « wiki », vient également de s’étoffer. Outre la mise à disposition des supports pédagogiques, wiki propose à présent onze vidéos présentant des solutions utilisées sur l’exploitation (logiciel de gestion, cartes de résistivité, évolution de la maturation des raisins, gestion des produits phytosanitaires, des données météo, de l’état hydrique de la vigne, des traitements, de la vendange, des doses de produits phytosanitaires, de l’efficacité de la pulvérisation ou du pilotage du pressurage).

Recrutement d’une ingénieure pédagogique

« Ces vidéos, visibles également sur YouTube, sont mises à disposition des enseignants et des étudiants en CAP, BTS et écoles d’ingénieurs », précise Thomas Crestey, ingénieur de recherche à Montpellier SupAgro et responsable du Mas numérique. Au Salon Sitevi, le Mas numérique a aussi annoncé la mise en place d’une formation continue destinée aux enseignants intitulée « Agriculture numérique, la découvrir et l’enseigner ». En partenariat avec l’Institut de Florac de Montpellier SupAgro, ces ressources pédagogiques, qui s’appuient sur les nouvelles vidéos mises en ligne, seront proposées en janvier 2020. Le programme de ce stage est le suivant : un jour au domaine, pour la pratique, et deux jours et demi à l’Institut de Florac, pour les cours théoriques (géolocalisation, capteurs…) et pour le projet pédagogique des stagiaires. Cette initiative est soutenue par la direction générale de l’Enseignement et de la Recherche (DGER). Les renseignements et les inscriptions sont à demander auprès de Christian Resche (christian.resche@supagro.fr). Une ingénieure pédagogique a également été recrutée pour développer les ressources liées à la création de futures vidéos, afin de mieux cerner et de faire évoluer les besoins des enseignants.

Marie-Dominique GUIHARD (Tribune Verte 2929)
(1) Le Mas numérique est soutenu financièrement par les trois entreprises membres du dispositif : ITK, Vivelys et Pellenc, dans le cadre d’un mécénat établi pour trois ans (2020-2022).