UNE VOIE POUR DEVENIR INGENIEUR SANS CONCOURS

Agro de Toulouse, Ensaia de Nancy, Purpan de Toulouse ou encore ENSCBP de Bordeaux... Ces écoles, axées sur l’agriculture, l’agroalimentaire ou la biologie, font partie de la trentaine d’écoles d’ingénieurs publiques accessibles via la prépa des INP. Détail des modalités d’admission et du déroulement de ce cursus post-bac en deux ans, évalué en contrôle continu.

 

Pour intégrer une école d’ingénieurs, il n’y a pas que l’autoroute des prépa scientifiques classiques sur concours, ou les admissions par prépa intégrée ou après un BTS, DUT ou licence. Il y a aussi la prépa des INP ! Cela vous dit quelque chose ? Ce parcours existe depuis 1993. C’est une formation post-bac en deux ans, qui permet d’entrer par contrôle continu (sans concours, donc !) dans une des écoles d’ingénieurs des quatre instituts nationaux polytechniques : Grenoble INP, INP Toulouse, Lorraine INP et Bordeaux INP Aquitaine.

En tout, ce sont 32 écoles d’ingénieurs publiques qui forment le réseau INP. Parmi elles, des écoles d’ingénieurs agri-agro et de biologie : l’Ensat (École nationale supérieure agrono- mique de Toulouse), l’Ensaia (École nationale supérieure d’agronomie et des industries alimentaires de Nan- cy), l’ENSCBP (fusion entre l’ENSCPB, l’École nationale supérieure de chimie et de physique de Bordeaux, et l’Istab, l’Institut des sciences et techniques des aliments de Bordeaux), et enfin Purpan à Toulouse…Lire la suite