Service public en ligne : DÉVELOPPER
 SES COMPÉTENCES NUMÉRIQUES avec Pix

À travers le jeu Pixathon, certains agents du ministère de l’Agriculture ont découvert Pix. Ce service public propose à toutes les personnes qui le souhaitent de développer leurs compétences numériques.

En mai dernier, une vingtaine d’agents du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation (MAA) ont participé au jeu Pixathon organisé par la direction générale de l’Enseignement et de la Recherche (DGER). Ils ont ainsi été sensibilisés à la diversité des compétences numériques et ont découvert le service Pix. Dans ce jeu, les participants se sont mesurés à vingt scénarios différents. Ils devaient, par exemple, trouver les données de localisation d’un paysage sur Internet, citer des réseaux sociaux pour suivre l’actualité d’un organisme, identifier des sites sécurisés de ceux qui ne le sont pas...

Cinq domaines
 pour mieux se positionner

Tous les scénarios, ainsi que les réponses fournies grâce, notamment, à des tutoriels, étaient extraits de Pix, un service public en ligne d’évaluation, de développement et de certification des compétences numériques dont la plateforme pix.fr a été lancée en septembre 2017. « Pix est développé par un groupement d’intérêt public qui est dédié à tout le monde, et pas uniquement aux systèmes scolaires ou professionnels. Il permet de se positionner sur ses compétences numériques. Des scénarios ont été développés sur seize compétences réparties en cinq domaines », explique Nathalie Hérault, chargée de mission innovation pédagogique et chef de projet numérique éducatif au MAA. Dans le cadre du domaine « informations et données », les utilisateurs sont amenés, par exemple, à mener une recherche et une veille d’in- formation grâce aux moteurs de recherche. En « communication et collaboration », il est question d’interaction, de partage de contenus... En « création de contenus », les compétences sont liées à la production de documents textuels, à la programmation... En « protection et sécurité », les thématiques abordent notamment la protection des données personnelles et de la vie privée. Enfin, sur le domaine « environnement numérique », les utilisateurs doivent plus particulièrement résoudre des problèmes techniques. Selon la maîtrise d’une compétence numérique, une personne obtient un niveau Pix. « Les niveaux vont de 1 à 8. Quand on a l’habitude de manipuler un peu les outils numériques, on obtient généralement le niveau 3 ou 4. Au début, Pix propose des scénarios simples, puis il s’adapte à la personne. Si celle-ci est à l’aise, il lui propose des scénarios plus difficiles, mentionne la chargée de mission. L’intérêt est de pouvoir se former de manière différenciée. »

Pix, qui est porté par une équipe de trente personnes, est aussi un outil de certification. Courant 2020, les élèves des classes de troisième, de terminale, et ceux de niveau bac + 2 devraient ainsi passer les premières certifications, après une période d’entraînement. L’enseignement agricole sera également concerné par cette certification, qui devrait être mise en place progressivement. « Toute personne qui souhaite que ses compétences soient reconnues peut également demander à ouvrir gratuitement un compte, complète Nathalie Hérault. Si un employeur veut connaître l’expertise d’un de ses salariés dans un domaine de compétences, celle-ci peut être obtenue sur la base concrète de cette certification. »

Tribune Verte — CAROLINE EVEN