PASSER LES BTS EN SYSTEME LMD : UN CHOIX POLITIQUE

Depuis 2012, 17 classes de BTSA suivent à titre expérimental le dispositif LMD. L’organisation en semestres, la mobilité à l’étranger ou la plus grande pluridisciplinarité sont autant d’atouts qu’il conviendrait d’appliquer à l’ensemble des BTS en France, défend Vivianne Mbaye, pilote du projet à l’ESA d’Angers. Mais si ces intérêts semblent validés après six ans de test, le choix d’une réorganisation globale des BTS ne se fera qu’au prix d’un choix politique.

 

L’enseignement agricole serait-il le laboratoire test pour réformer nos BTS ? En effet, depuis la rentrée 2012, 17 classes de BTS agricole en France (options Anabiotec, technico-commercial, viticulture-œnologie) proposent à titre expérimental une formation organisée suivant le système LMD (licence, master, doctorat), selon les critères de l’espace européen de l’enseignement supérieur. « Il n’y a rien d’étonnant à ce que ce projet soit mené au sein de l’enseignement agricole, qui a toujours montré sa capacité à innover. Il y a eu des tentatives dans l’Éducation nationale pour réformer le BTS, mais qui n’ont pu être menées à terme », présente Vivianne Mbaye, enseignante à l’ESA d’Angers, pilote du projet et référente au niveau du ministère…Lire la suite