LE REVENU 
DES CLIENTS COMME ARGUMENT

Arrivé en 2004 en concession agricole, Julien Eckert n’est pas un vendeur de matériel. Il se définit davantage comme l’accompagnateur des investissements des producteurs qui lui font confiance.

« Pour moi, la partie commerciale est secondaire, indique d’entrée Julien Eckert, technico-commercial pour Martel SA. L’aspect technique est prédominant dans notre métier, contrairement à l’image qu’il peut véhiculer parfois. Nous ne sommes plus de simples vendeurs de ferraille. Nous partons du principe qu’accompagner un agriculteur dans ses investissements nécessite de connaître l’environnement des matériels que nous vendons. Nous disposons de bases solides sur les engrais ou les techniques de pulvérisation, en plus de connaître parfaitement les caractéristiques de notre gamme. » Pour ce faire, le technico-commercial de Martel SA participe régulièrement à des formations, entre 10 et 20 jours en moyenne chaque année...Lire l’article complet