FRUITS ET LÉGUMES : UN SECTEUR EN CONSTANTE INNOVATION

L’arboriculture et le maraîchage sont d’abord des filières pourvoyeuses d’emploi. Elles recrutent des arboriculteurs pour des contrats à durée déterminée et de nombreux saisonniers sont embauchés l’été pour la cueillette.

La filière a l’avantage d’offrir une grande diversité de métiers. C’est aussi un secteur qui se remet beaucoup en question du fait de la grande concurrence des pays du sud de l’Europe, comme l’Italie et l’Espagne, en termes de coûts de la main-d’œuvre. Le secteur est donc obligé d’innover constamment pour créer de nouveaux produits, de nouvelles formes de conditionnement. Un autre aspect positif de la filière est sa grande sensibilité à la protection de l’environnement, notamment à la limitation de l’emploi de produits phytosanitaires. Ainsi de gros efforts sont faits pour une transition vers la lutte intégrée, la prévention des maladies par l’observation et le recours à la lutte biologique. On constate d’ailleurs que la lutte biologique s’est fortement développée au cours des dernières années. Selon les derniers chiffres de l’agence bio, 17% des surfaces plantées de vergers sont conduites en agriculture biologique. Les surfaces en maraîchages bio sont certes plus faibles (5,3% en 2016) mais connaissent elles aussi un important développement. Lire la suite

Crédit photo : RICCARDOMOJANA-FOTOLIA