FORMATIONS DE LA FILIÈRE EAU

Les formations diplômantes en relation avec la filière eau sont nombreuses, offrant la possibilité d’exercer des métiers variés et passionnants accessibles après différents niveaux de qualification. Zoom sur quelques établissements et les formations qu’ils proposent pour travailler dans le secteur de l’eau…

CFPPA DES HAUTES-PYRÉNÉES

Technicien de rivière Gemapi

Le CFPPA des Hautes-Pyrénées propose la formation professionnelle continue technicien de rivière Gemapi (gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations). La fonction du technicien de rivière est d’assister les élus dans la définition et dans l’élaboration de la politique de gestion des milieux aquatiques. Il constitue le relais entre les partenaires institutionnels et financiers, les élus locaux, les usagers et les riverains. La formation, de niveau bac + 2, se déroule sur six mois : 550 heures en centre + 420 heures en entreprise. Pour être admis, le candidat doit être titulaire d’un BTSA gestion et protection de la nature, d’un BTSA gestion et maîtrise de l’eau, d’un BTSA aménagements paysagers, d’un BTSA gestion forestière, ou encore être titulaire d’un diplôme équivalent et satisfaire au test de prérequis (autre BTSA, BTS scientifique, DUT génie de l’environnement, niveau deuxième année de licence en biologie, en géographie, en droit de l’environnement, licence professionnelle protection de l’environnement). Il peut aussi être titulaire d’un diplôme de même niveau ou de niveau inférieur, mais avec une expérience professionnelle d’au moins un an en rapport direct avec le contenu de la formation. La formation de technicien de rivière Gemapi peut déboucher sur les métiers d’agent technique environnement, d’encadrant technique et de technicien de rivière.

ENGEES

Nouveau mastère spécialisé gestionnaire de bassin d’alimentation de captage

L’Engees proposera dès la rentrée 2019 un mastère spécialisé (bac + 6) labellisé par la Conférence des grandes écoles (CGE) en gestionnaire de bassin d’alimentation de captage (GeBac). Cette formation de haut niveau, d’une durée d’un an (460 heures au total et un stage de six mois), a pour objectif de former de futurs gestionnaires de bassin d’alimentation de captage, capables de construire, de conduire, de concrétiser et d’ajuster en continu un projet de territoire visant à protéger la ressource en eau potable ou de consommation et d’en assurer la qualité. Le public visé est constitué de titulaires de bac + 5 scientifiques (diplôme d’ingénieur ou master 2) ou bien de bac + 4 et trois années d’expérience en agronomie, en environnement ou en aménagement du territoire. À l’issue de la formation, les diplômés peuvent œuvrer, par exemple, dans une collectivité en qualité de gestionnaire de bassin d’alimentation de captage, ou comme animateur de captage au sein d’une société de services, ou dans un bureau d’études comme chargé d’études en protection de la ressource en eau potable ou de consommation.

LYCÉE AGROTEC (ISÈRE)

BTSA Gemeau, gestion et maîtrise de l’eau

Le brevet de technicien supérieur Gemeau vise l’acquisition de compétences développées dans la maîtrise et la gestion de l’eau, paramètre fondamental des activités économiques et résidentielles, ainsi que dans la protection de l’environnement tant sur le plan agricole qu’urbain. Ouvert aux étudiants titulaires d’un bac, le BTS Gemeau est une formation initiale sur deux années, soit 60 semaines de formation au sein de l’établissement. Il comprend une formation générale (mathématiques, économie, informatique, documentation, langue, hydraulique, aménagement, génie civil) et douze à seize semaines de stage dans une entreprise ou au sein d’un organisme en relation directe avec l’hydraulique : bureaux d’études, structures d’aménagement local (communautés de communes), entreprises de traitement de l’eau, syndicats Sivom, entreprises de distribution de l’eau, ministère de l’Environnement, agences de l’eau.
La formation débouche sur une pluralité de métiers : conducteur de station de traitement des eaux, technicien en hydraulique urbaine, technicien eau et assainissement, technico-commercial en équipements hydrauliques, chargé de mission hydrologie, responsable d’un système d’exploitation d’eau, conseiller en irrigation, technicien en hydraulique fluviale. Elle offre également diverses possibilités de poursuite d’études : certificat de spécialisation (CS) agricole en moins d’un an, licence professionnelle à Agrotec, licence directement ou en passant par une classe post-BTS, ou concours pour entrer dans une école d’ingénieurs.

 

UNIVERSITE de STRASBOURG

Licence professionnelle protection de l’environnement

L’université de Strasbourg (faculté de géographie et d’aménagement) et l’Engees proposent une licence professionnelle protection de l’environnement, spécialité gestion des eaux urbaines et rurales. Cette formation de niveau bac + 3 peut être suivie soit en formation initiale, soit en tant que professionnel ou demandeur d’emploi. Elle est centrée sur la gestion, sur l’exploitation et sur la conception des réseaux et des systèmes de traitement, en adduction d’eau potable et en assainissement des eaux usées et pluviales. Elle vise à construire des profils de professionnels autonomes dans de petites unités de travail à vocation technique ou d’exploitation, sous la responsabilité d’un ingénieur. Les employeurs habituels sont les bureaux d’études, les entreprises de services, les laboratoires d’analyses, les collectivités territoriales et leurs établissements publics. Ces assistants-ingénieurs seront capables de manager de petites équipes d’ouvriers et de techniciens dans le domaine de l’eau potable, de l’assainissement et de la gestion de la qualité de l’environnement. L’admission en licence professionnelle est ouverte aux futurs titulaires :

• d’un niveau L2 (bac + 2, Deug ou Deust) en mathématiques, en physique, en chimie, en sciences du vivant, en sciences de la terre et de l’environnement, en géographie ;

• d’un DUT génie biologique, génie civil, mesures physiques ou tout autre DUT comportant un minimum d’enseignement en hydraulique et/ou en chimie de l’eau ;

• d’un BTS du type Gemeau, métiers de l’eau ou travaux publics.

Elle est aussi ouverte aux salariés, aux travailleurs indépendants ou aux demandeurs d’emploi possédant le bac et une expérience professionnelle d’au moins cinq ans.

Cahier expert Métiers de l’eau (APECITA)