Filière forêt-bois : La polyvalence avant tout

On trouve, dans la filière forestière, les métiers de la sylviculture, qui concernent la gestion et la mise en valeur des forêts, et les métiers de l’exploitation forestière, axés sur la production et la récolte du bois, avec des postes tels que garde forestier, conducteur d’engins, bûcheron...

Mais il ne faut pas oublier les métiers du bois qui découlent des activités forestières et qui sont fortement générateurs d’emplois dans les industries du bois, dans les scieries, chez les fabricants d’emballage, ou encore dans les entreprises d’ameublements. Il y a aussi un réel engouement pour l’habitat durable, avec le développement des MOB (maison ossature bois). On y retrouve des postes d’opérateur de scierie, de menuisier, de constructeur ou d’ingénieur de production, d’ingénieur de bureau d’études, par exemple. Sans oublier les métiers du bois-énergie pour le chauffage qui progressent en termes de volumes de postes. Enfin, dans l’ensemble de la filière, on retrouve également tous les métiers liés au commerce.

Ces métiers peuvent s’exercer dans le secteur public (collectivités, Office national des forêts...) ou dans le secteur privé (coopératives, entreprises de travaux forestiers...). Il est également très fréquent que des salariés s’installent à leur compte.

Crédit photo : M.CUNIN PIXEL IMAGE

Pour en savoir plus