ENSEIGNEMENT SUPERIEUR AGRONOMIQUE, VETERINAIRE ET DE PAYSAGE : LE DEVENIR DES DIPLOMES

Être diplômé, c’est bien. Trouver sa place sur le marché de l’emploi, c’est encore mieux. Quel est le devenir des étudiants à la sortie des écoles de l’enseignement supérieur agronomique, vétérinaire et de paysage ? Réponse avec l’enquête 2016 menée auprès de plus 8 600 diplômés.

Chaque année, les écoles publiques et privées de l’enseignement supérieur agronomique, vétérinaire et de paysage réalisent une enquête d’insertion professionnelle auprès de leurs diplômés pour connaître leur devenir. Les données sont ensuite compilées et analysées par Agrosup Dijon-Eduter à la demande de la DGER-Maaf . En 2016, les écoles d’ingénieurs ont interrogé les promotions de diplômés 2015, 2014 et 2013, soit respectivement 6, 12 et 24 mois environ après la sortie de l’école. L’École nationale supérieure de paysage a interrogé les promotions de diplômés 2014 et 2013, soit environ 12 et 24 mois après la sortie de l’école. Les écoles vétérinaires ont sollicité les deux dernières promotions des titulaires du diplôme d’études fondamentales vétérinaires. Concernant les ingénieurs de l’enseignement supérieur agronomique, plus de 7 600 diplômés ont été interrogés. La majorité d’entre eux ont opté pour la voie de la formation initiale (86 à 90% des cas), et sont essentiellement issus d’un baccalauréat scientifique (plus de 9 diplômés sur 10)…Lire la suite