DES RECRUTEURS SENSIBLES A L’EXPERIENCE ET A LA MOTIVATION

La filière équine a pour particularité de se diviser en plusieurs secteurs d’activité : le sport-loisir, l’élevage et les courses hippiques sont les principaux employeurs de la filière même si on compte également des emplois dans le secteur de la traction animale, de la viande et de la médiation-insertion. Au sein de ces secteurs, les métiers demandés peuvent être spécifiques (moniteur d’équitation, cavalier-soigneur, guide équestre, lad-driver, cavalier d’entraînement) ou transversaux (palefrenier-soigneur, maréchal-ferrant).

En 2016, équi-ressources a collecté 2 496 offres d’emploi et plus de 330 offres de stages. 75 % de ces offres d’emploi étaient concentrées autour de sept métiers : moniteur d’équitation (32 %), palefrenier-soigneur (30 %), cavalier d’entraîne- ment (15 %), cavalier soigneur (10 %), assistant d’élevage (4 %), lad-driver/jockey (5 %) et guide équestre (5 %). Globalement, le secteur du sport-loisir, composé en grande majorité par les centres équestres et les écuries de sport, représente 54 % du marché de l’emploi. Il est suivi par celui des courses (31 %), qui englobe les établissements d’entraînement de chevaux et les centres de débourrage et de pré-entraînement…Lire la suite