CHEF DE STATION DE CONDITIONNEMENT

Salarié d’une coopérative agricole, d’un négoce ou d’une importante exploitation agricole, le chef de station de conditionnement exerce le plus souvent son activité dans le secteur des fruits et légumes.

En relation avec le service d’approvisionnement et le service commercial, il optimise les flux de produits à conditionner et supervise les opérations de conditionnement. Il gère également les ressources matérielles et humaines de la station. Le travail est polyvalent, alterne terrain et bureau et nécessite une bonne résistance physique ainsi qu’une grande disponibilité. De bonnes connaissances techniques et informatiques, d’excellentes qualités relationnelles, un sens développé de l’organisation, de l’anticipation et de la réactivité sont indispensables. Le BTSA Sciences et Technologies des Aliments prépare bien à ce métier. Les possibilités d’évolution sont multiples : responsable de production, directeur des approvisionnements, responsable d’achats ou des matières premières dans une entreprise de taille importante.

Notre fiche métier

Témoignage : Romain Gauchey, responsable atelier conditionnement chez Cofruitd’oc Méditerranée

Attiré par le monde agricole, Romain enchaine les formations spécialisées en productions végétales : Bac STAV et BTSA Production Horticole suivis d’une Licence Pro « Management des stations fruitières et légumières ».

Après une première expérience d’une saison chez un gros producteur de melons du Tarn et Garonne,  il est recruté comme « coordinateur de station » par Provence-Comtat, une société de commerce de gros en fruits et légumes du Vaucluse. Chargé de superviser deux lignes de production, de planifier le travail des équipes et de suivre les commandes, il s’y considère comme « la petite goutte d’huile qui fait que tout se passe bien entre le service commercial et la production ». L’expérience dure deux ans. Il rentre alors chez Cofruid’oc, une coopérative de stockage, emballage et expédition de fruits et légumes, en tant que responsable d’atelier conditionnement. Il retrouve les mêmes responsabilités mais en découvre aussi de nouvelles : encadrement d’une centaine de personnes, recrutement de nouveaux salariés, négociation des emballages… Neuf ans après son arrivée dans l’entreprise, il apprécie plus que jamais la variété des missions et l’absence de routine de son poste. Il reconnait aussi que « la gestion du stress, la prise de recul devant certaines situations, la capacité d'adaptation et le sens de l’organisation » sont des qualités indispensables pour réussir dans ce métier.