Agrocampus Junior Études : OBJECTIF 2021 : devenir une Junior-Entreprise

L’association Agrocampus Junior Études, dirigée par des étudiants d’Agrocampus Ouest de Rennes, réalise diverses études rémunérées à destination des professionnels. Elle souhaite davantage se professionnaliser afin d’être labellisée Junior-Entreprise début 2021.

Cette année, Agrocampus Junior Études (ACJE), basée à Rennes, compte bien continuer à se structurer et à attirer de nouveaux clients. L’association a pour ambition d’être labellisée Junior-Entreprise (J-E) début 2021 par la Confédération nationale des junior-entreprises (CNJE). « Nous avons été labellisés Junior-Création en janvier 2019. Nous avons donc deux ans pour devenir une J-E, explique Suzie Bathellier, présidente de l’ACJE et étudiante en troisième année du cursus d’ingénieur agronome à Agrocampus Ouest. Avoir une Junior Entreprise au sein d’une école est un véritable atout. C’est un mouvement grandissant, qui propose aux étudiants une façon d’être rémunérés, de se professionnaliser, d’avoir un réseau professionnel et de mettre en place ce qu’ils ont étudié lors des cours. »

De nombreux projets pour les plus motivés

Cette association de loi 1901 à but pédagogique et économique offre en effet l’opportunité aux étudiants d’Agrocampus Ouest de Rennes de réaliser des missions pour des entreprises contre rémunération. Tous les étudiants de l’institut, de niveau master ou de cursus d’ingénieur agronome ou agroalimentaire, peuvent devenir intervenants sur leur temps libre. « Nous faisons une sélection des étudiants en fonction de leurs motivations, du temps passé, des compétences à acquérir ou de celles déjà acquises », indique-t-elle. Les projets peuvent être de diverses natures : études de marché, cartographiques, bibliographiques, statistiques, enquêtes auprès des agriculteurs… « Nous réalisons déjà de nombreuses études de marché et de statistiques, mais il serait également possible de faire des études en sciences halieutiques. Puisque les spécialités sont très variées à Agrocampus Ouest, nos possibilités sont vastes. Pour le moment, la CNJE nous conseille tout de même de nous spécialiser », tempère-t-elle. Aujourd’hui, l’ACJE fonctionne grâce à une vingtaine de membres, tous des étudiants d’Agrocampus Ouest. « Nous sommes organisés comme au sein d’une entreprise, avec différents pôles », raconte-t-elle. Au sein du pôle développement commercial , les élèves démarchent les entreprises, notamment lors des Salons. Le pôle études élabore et envoie les devis aux entreprises. Un service est également en charge de la communication. « Nous sommes actifs sur les réseaux sociaux. Nous avons développé un nouveau site Web, il sera bientôt présent sur le site Internet d’Agrocampus Ouest », précise Suzie Bathellier. Dans les mois à venir, un pôle qualité des études pourrait voir le jour, tout comme un conseil enseignant, les professeurs n’étant pas impliqués dans l’association pour le moment. D’autres pistes de développement sont également envisagées pour contribuer à l’obtention du label convoité. Pour 2020, souhaitons donc tous nos meilleurs vœux à cette Junior-Création afin qu’elle rejoigne les autres Junior-Entreprise de France. En 2019, la CNJE comptait 200 J-E, dont déjà plusieurs écoles d’ingénieurs agronomes et agroalimentaires.

CAROLINE EVEN, Tribune Verte n°2930